Accueil » San Francisco » Itinéraires » Idée d’itinéraire pour découvrir San Francisco en 4 jours

Idée d’itinéraire pour découvrir San Francisco en 4 jours

que faire 4 jours à san francisco

Ayant vu tellement d’images de la ville et de l’iconique Golden Gate Bridge, j’avais cette drôle de sensation de connaître la ville par coeur avant même d’y avoir mis les pieds.

Travaillant dans le web depuis 2015, j’aurais pu mêler la découverte de la ville à la visite des startups et entreprises phares de la Silicon Valley (Google, Facebook, etc.) comme beaucoup le font. Bizarrement, je n’en avais aucune envie… Néanmoins, si une visite de la Silicon Valley vous intéresse, des circuits existent !

ATTENTION : Un séjour à San Francisco va surement vous ruiner >.< Vous aviez prévu un budget conséquent ? Je vous conseille de le doubler et de réserver vos visites à l’avance (en payant en euros pour éviter le taux de change). Sachez par exemple qu’il est quasiment impossible de trouver un hébergement à moins de 100$ la nuit. Découvrez notre article sur où dormir à San Francisco selon son budget et ses préférences d’activités.

Découvrez toutes nos idées et nos conseils pour savoir quoi voir à San Francisco en 4 jours (ainsi que les bonnes adresses que nous avons retenues).

Jour 1 : Downtown / Union Square / Chinatown

San Francisco, c’est beau, chaleureux et hétéroclite. L’architecture est splendide, les habitants sont très ouverts, tolérants, exubérants… On ne peut que tomber amoureux de la ville !

Mais honnêtement, on ne s’attend pas à autant de misère dans une des villes les plus riches des États-Unis. Ça ne laisse clairement pas indifférent. À San Francisco, les inégalités sont, je trouve, beaucoup plus visibles qu’ailleurs… Difficile, selon moi, d’y séjourner sereinement lorsque l’on en a pris conscience.

Cela ne nous a pas empêché de profiter de la ville et d’arpenter ses rues mais il faut avouer que nous avons été choqués par la condition de beaucoup de personnes au pied même de notre l’hôtel. Parfois inquiétant mais le plus souvent triste à pleurer. Nous étions à 2 stations de Civic Center / Tenderloin, quartier qu’il vaut mieux éviter le soir venu. Découvrez notre article sur les quartiers dangereux de San Francisco.

Pour info, notre hôtel (l’auberge de jeunesse Hi Downtown Hostel, que je vous recommande) était situé à Powell, une rue un peu plus calme de Downtown mais où nous nous sentions en sécurité.

Nous avons surtout visité Downtown pour une séance shopping puis nous avons eu l’occasion de faire connaissance avec l’un des symboles de San Francisco : le Cable Car, les tramways à traction par cable. Mis en service à la fin du XIXe, ils sont les derniers au monde à être opérationnels en permanence et permettaient de monter les pentes très raides de San Francisco. Le billet est de 7$ aller-retour (ticket à acheter à la station). Nous avons réussi à le prendre assez rapidement en dehors des stations d’affluence.

Nous nous sommes ensuite dirigé vers Chinatown (à deux pas de downtown) qui est un quartier vraiment incroyable et que je vous recommande).

À faire à Chinatown

  • Golde Gate Fortune Cookie Factory (56 Ross Alley) : Allez jeter un oeil à cette fabrique de fortune cookies, ces petits biscuits chinois à l’intérieur desquels sont glissés des messages.

Jour 2 : Le quartier de Golden Gate et North Beach

Matinée

Pour pouvoir admirer le Golden Gate sans brouillard, il faut se lever tôt ! Nous sommes arrivés sur place vers 9h et le paysage était complètement dégagé. Quelle chance de voir le Golden Gate dans de telles conditions…

Nous en avons profité pour descendre jusqu’à Fort Point, en contrebas du pont et longer la baie. La vue est splendide, il fait beau, franciscains et touristes profitent de ce panorama iconique.

Quelques minutes suffisent pour que “le fog” s’installe et recouvre la quasi-intégralité du pont. C’est complètement fou de le voir en direct après en avoir tant entendu parler ! Un chouette moment.

Si vous restez plus de 4 jours à San Francisco, je vous conseille de le traverser à vélo et de rejoindre Sausalito.

Après-midi

Je vous recommande vivement de visiter les alentours de la Colombus Avenue

Après la seconde guerre mondiale, San Francisco est devenue un haut lieu de la contre-culture et de l’émancipation des minorités. La Beat Generation naît à cette époque. Ce mouvement littéraire et artistique composé de Jack Kerouac (Sur la Route),  Allen Ginsberg (Howl), William Burroughs (Le Festin Nu) et Gregory Corso a ébranlé la société américaine dans ses principes et certitudes conservateurs.

Que l’on aime les oeuvres de la Beat Generation ou non, ce cercle d’amis a metamorphosé le visage de l’Amérique, ses membres étant les précurseurs de la libération sexuelle ayant inspiré les mouvements de mai 68, d’opposition à la guerre du Vietnam ou les hippies de Berkeley et Woodstock.

La maison d’édition et librairie City Lights, première maison d’édition à publier Jack Kerouac, vaut le coup d’oeil. Elle est ouverte depuis 1953 et garde les vestiges de l’époque beatniks.

Le bar Vesuvio, situé juste en face, est superbe. Le bar a accueilli les membres de la Beat Generation mais aussi Francis Ford Coppola et Bob Dylan (entre autres). Il reçoit aujourd’hui touristes et intellectuels / poètes nostalgiques. À voir !

Le quartier North Beach dispose d’une multitude d’adorables boutiques indépendantes et touche Little Italy, deux bonnes raisons supplémentaires pour ne pas le louper !

À faire à North Beach : 

  • City Lights booksellers and publishers et le bar Vesuvio, vestiges de la Beat Generation que j’ai évoqués un plus haut
  • Schein & Schein, superbe petite boutique de cartes anciennes.
  • Kan Ramen, restaurant dédié aux ramens. Délicieux. Mais si nous avions vu que Little Italy touchait North Beach, nous aurions probablement choisi un p’tit resto rital…

Jour 3 : Haight-Ashbury, le quartier hippie

Impossible de séjourner à San Francisco sans traverser Haight-Ashbury, l’ancien quartier hippie de la ville où est né le Summer Of Love l’été 1967. Le quartier regorge de petites boutiques colorées et fleuries, reliquat de l’époque pendant laquelle les jeunes venaient de toute l’Amérique pour vivre d’amour et d’herbe fraîche.

On s’attendait à ce que cela sente la Marie-Jeanne à plein nez mais que nenni (en même temps, nous sommes arrivés dans le quartier vers 10h) Rassurez-vous, on ne trouve pas seulement des boutiques de fringues pour les dreadeux et consommateurs de LSD mais aussi et surtout des bouquinistes, des coffee shops, des magasins de musique et des fresques murales rendant hommage à Hendrix, Lennon, Joplin et autres icônes.

Ne ratez vraiment pas ce quartier, l’architecture des maisons victoriennes est magnifique !

Enfin, profitez de votre balade dans le quartier pour rendre visite aux fameuses Painted Ladies, à une bonne dizaine de minutes de marche de là !

À faire à Haight-Ashbury

  • The BookSmith, adorable librairie de Haight Street. Les librairies américaines ont vraiment un je-ne-sais-quoi qui rendent accro !
  • Une des maisons de Janis Joplin, au 635 Ashbury Street (ne se visite pas)
  • Amoeba Music, ce magasin de musique indépendant mythique possède l’une des plus grandes collections de CD neufs et usés au monde. (Situé au 1855 Haight Street) Amateurs de disques vinyles, gardez votre calme (et prévoyez du budget :D) !

Jour 4 : La baie de SF et Fisherman’s Wharf

Fisherman’s Wharf ou le « Quai des pêcheurs » est un incontournable de San Francisco constitué de quais et artères commerçants et de nombreux restaurants et boutiques en tous genres. Un quartier un peu attrape-touristes qui n’en reste pas moins agréable…

Comme tout bon touriste qui se respecte, nous avons été mangé un clam chowder chez Boudin, boulangerie française ayant exporté le pain au levain à San Francisco. Touristes et locaux s’y ruent pour goûter les spécialités de la maison à base de pain. C’est le cas du clam chowder, un sandwich de soupe, ou une soupe de pain… Une boule de pain sert de récipient à une soupe de coquillages, pommes de terre, jus de légumes et oignons. Plutôt bon par rapport à l’ensemble de la gastronomie américaine ! Boudin dispose d’une agréable terrasse donnant sur le port, parfaite lorsque le mythique fog de San Francisco s’est fait la malle !

Après notre déjeuner chez Boudin, nous continuerons notre exploration des différents Piers jusqu’à trouver le célèbre Pier 39 qui accueille les fameux lions de mer. Les lions de mer s’y sont installés depuis 1990 et se prélassent tranquillou à la vue des centaines de touristes.

Le Pier 39 permet d’avoir une vue imprenable sur la prison d’Alcatraz.

À faire le long de l’Embarcadero

  • Le Ferry Plaza Farmers Market , situé au 1, Ferry Building est un marché bio et local qui permet d’acheter un petit souvenir gastronomique (Je dis bien « un » souvenir car au prix du produit, il faut casser le PEL pour pouvoir en acheter plus ;)). En remontant la rue juste en face, vous pourrez attraper un cable car quasiment sans file d’attente ! #astuce

J’espère que tous ces conseils pour savoir que faire en 4 jours à San Francisco vous auront inspirés. Prochaine étape : Yosemite National Park pour 2 jours et demi !

Ajouter un commentaire