Accueil » France » Paris » Exposition Baselitz – La rétrospective au Centre Pompidou à Paris

Exposition Baselitz – La rétrospective au Centre Pompidou à Paris

4.9/5 - (11 votes)

Cet automne, le Centre Pompidou à Paris accueille la première exposition entièrement dédiée à Georg Baselitz. L’exposition “Baselitz – La rétrospective” est à découvrir du 20 octobre 2021 au 7 mars 2022.

🎟️ Réservez vos billets coupe-file pour
l’Exposition Baselitz

Offre Billetterie : Réduction sur le prix d’une entrée* avec notre Partenaire FNAC.COM.

Covid-19 : La réservation d’un créneau de visite est obligatoire. Pensez à réserver votre billet coupe-file à l’avance pour éviter les files d’attente !

Description de l’exposition Baselitz

C’est au Centre Pompidou que se tiendra l’exposition “Baselitz – La rétrospective” à partir du 20 octobre 2021 et jusqu’au 07 mars 2022.

Le grand artiste,Georg Baselitz de son pseudonyme est né Hans-Georg Stern en 1938, en République Démocratique Allemande (RDA). Il s’essaie à la peinture dès l’âge de quinze ans et doit ses œuvres à son vécu et à son imaginaire.

L’exposition dédiée à Baselitz retrace 60 ans de création, de ses premières peintures en 1956 à ses tableaux les plus récents, en passant par les fameuses Compositions fracturées aux motifs renversés réalisées dès 1969.

À lire aussi : Les meilleures expositions parisiennes en 2021

L’exposition Baselitz en images

Quelles sont les horaires d’ouverture ?

À découvrir de 11h à 21h, tous les lundis, mercredis, vendredis, samedis, dimanches. De 11h à 23h, tous les jeudis.

La visite dure en moyenne 1 h 45.

Quel est le prix d’une entrée pour l’exposition Baselitz ?

Tarif normal : 15,70 €
Jeune 18 à 25 ans : 12,70 €
Gratuit pour les moins de 18 ans, visiteurs handicapés et leur accompagnateur, demandeurs d’emploi, Allocataires du RMI ou de l’aide sociale 

Le billet coupe-file comprend aussi l’accès aux collections permanentes du musée Pompidou.

Adresse : Centre Pompidou, Place Georges-Pompidou, 75004 Paris

En transport en commun :

  • Métro Rambuteau (ligne : 11), Châtelet-Les Halles (lignes : 1, 4, 7, 11, 14) 
  • RER Châtelet-Les Halles (lignes : A, B, D) 
  • Bus 29, 38, 75
  • Parking Centre Pompidou : accès au 31, rue Beaubourg

Georg Baselitz, 1938 à Deutschbaselitz

Peintre, graveur et sculpteur allemand, Georg Baselitz est un artiste pionnier de l’après-guerre qui a rejeté l’art l’abstrait au profit de sujets reconnaissables, employant délibérément un style brut et une large palette de couleur dans le but de transmettre une émotion directe. Embrassant l’expressionnisme allemand qui avait été dénoncé par les nazis, Baselitz a redonné à la figure humaine une place centrale dans la peinture.

Dès sa jeunesse, Baselitz s’est intéressé à l’art premier tel que l’art populaire, l’art des enfants et l’art des malades mentaux. Pour affirmer son indépendance vis-à-vis de l’art populaire, Baselitz et son collègue Eugen Schönebeck ont rédigé les “Manifestes pandémoniques” (1960-62), une expression violente et choquante de la frustration de travailler dans l’Allemagne d’après-guerre.

L’art de Baselitz, perçu comme provocation

En 1963, Baselitz organise sa première exposition, qui fait immédiatement scandale. Le tableau Die große Nacht im Eimer (1962-63), représentant une figure déformée tenant un phallus surdimensionné, est retiré de l’exposition pour faute d’obscénité et ne sera rendu à Baselitz qu’à l’issue d’un long procès.

En 1965, Baselitz se tourne vers le thème des “héros”. Peints dans un épais empâtement, les Helden (Héros) (1965-66) – également connus sous le nom de Neue Typen (Nouveaux types) – représentent des personnages debout dans des paysages naturels. Ébouriffées et fragmentées, ces figures déchirées par la guerre suscitent une réaction émotionnelle chez le spectateur, car elles évoquent les événements de l’histoire récente.

Ses peintures inversées

En 1969, Baselitz a commencé à peindre et à exposer ses sujets à l’envers afin de ralentir son processus de peinture ainsi que la compréhension du motif par le spectateur. Ces peintures emblématiques, qui représentent des personnages, des paysages et des natures mortes inversés, atteignent une forme d’abstraction tout en conservant la figuration.

De la peinture à la sculpture

Dans les années 1980, Baselitz commence à créer des sculptures de grande envergure en bois peint, qu’il présente pour la première fois à la Biennale de Venise de 1980, où il expose Modell für eine Skulptur (Modèle pour une sculpture) (1979-80). Ce nouveau support lui permet alors d’exprimer au public toute la violence du monde moderne et contemporain.

Quelques-unes des œuvres de Georg Baselitz

  • Dresdner Frauen-Karla
  • Female Nude on a Kitchen Chair
  • Big Night down the Drain
  • Greenberg grins
  • Where is the Yellow Milkjug, Mrs Bird

Les œuvres de Baselitz sont à découvrir dans les plus grands musées Parisien, notamment le Louvre. Retrouvez aussi certaines de ces œuvres durant votre visite au musée Pompidou.

Autres expositions à Paris en 2021

0 commentaire

Voyagez avec nous !